Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 11:19









Odilon Redon

Navet ou céleri-rave

24,5x33,2 cm


Issu de mon travail autour de la Nature morte, voici une notice pour  l'un des chefs-d'oeuvre du Musée d'Orsauy sur lequel  très peu de renseignement figurait.

Artiste naturaliste et symboliste Odilon Redon représente fidèlement un navet dans un univers insolite. Avec une minutie scientifique il peint les radicelles, la tubercule, les tiges aux feuilles oblongues de la plante potagère. Pastel, blême et mauve, de forme arrondie plus ou moins bosselée, le navet s'offre en étude anatomique au regard du spectateur, sur un étal inondé de lumière. Cette composition inattendue s'inspire de la mise en scène de l'estampe japonaise et de ses principes. Des rectangles gris colorés de formats et d'intensité différents se découpent audacieusement pour se succéder en un mouvement circulaire du plan le plus clair au plus foncé. Ce jeux d'espaces fait penser aux « rivalités des images encadrées » selon la dénomination des maîtres de l'Ukiyo-e (images du monde flottant ) où se juxtaposent des scènes différentes. Dans un cadrage arbitraire, le navet occupe la place essentielle, au milieu de l'image. Au fond de l'oeuvre, une autre subdivision laisse apparaître, dans l'obscurité, un personnage tronqué, de dos. Les vues : plongeante et de face, la position centrale, du légume de biais, la silhouette noire introduisent d'autres aspects de la composition japonaise. Ce tableau suggère avec subtilité un drame humoristique. La présence énigmatique du personnage que l'on devine être une cuisinière bretonne, en raison de sa coiffe claire, ajoute à l'oeuvre un caractère de gravité. Et le navet, à peine sorti de terre, attend, dans toute la splendeur d'une gamme subtile, d'être découpé, semblant se demander:  «  À quelle sauce serai-je manger ? »

En réalité, le monde flottant fait allusion, avec ironie, au monde souffrant*... Le navet semble attendre l'acte « d'autopsie ».

Odilon Redon a utilisé la technique mixte du pastel et de l'huile. Cette mise en scène rend hommage à une plante potagère sans grand intérêt et de saveur fade.


* Ukiyo: terme ancien japonnais se référant à la pensée Bouddhiste pour disigner le monde monde flottant, celui de l'impermanence. A l'époque Edo (de 1600 à 1900). Ce terme désigne, le monde de la vie quotidienne ou la vie contemporaine puis le monde souffrant.
* Ukiyo-e : image du monde flottant






Partager cet article
Repost0

commentaires

N
Bonjour Valérie,Je me souviens de l'évocation du tableau "le navet", au cours d'un repas chez Lasserre, et il est vrai qu'un oeil exercé comme le vôtre nous permet  de considérer ce beau légume dans toute sa condition. Le pastel  accentue les contrastes, tout en donnant une tonalité douce aux éléments, et un rendu des volumes remarquable.Vraiment, il faudrait que des guides avertis permettent au grand public une découverte d'oeuvres un peu anonymes, car ne bénéficiant pas de la publicité attirant les chalands... Amicalement, à bientôtNicole Daumas
Répondre
V
<br /> Chère Nicole,<br /> <br /> Merci de vos remarques perminentes et de votre regard sur l'art. Lasserre nous laisse de bons souvenirs et ce tableau du"céleri - rave ou navet" illustre ce frugal repas en ce lieu select, un soir<br /> de conférence. On aimerait que toute oeuvre puisse accompagner un instant de vie. Les natures mortes ornent ainsi les salles à manger, les salons.<br /> J'espère pouvoir un jour être invitée chez Guy Savoie. Peut-être nous y retrouverons-nous pour  déguster des plats fameux...<br /> En toute amitié...<br /> Valérie Fonta<br /> <br /> <br />