Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 14:24


Plante verte dans une urne
82x60 cm

Ce tableau nous évoque encore le monde colorée d'Odilon Redon et fait référence à l'aspet décoratif de son oeuvre.
Une urne rouge ornementée de motifs géométriques et floraux, aux multiples couleurs se coiffe d'une plante verte exotique dont les larges feuilles souples, striées accompagnent d'une élégance puissante une frêle tige fleurie aux fins pétales jaune de Naples. Les notes bleues et jaunes des fleurs sur le vase et des striures du feuillage se répondent dans un soucis esthétique. Tronqué à sa base, le grand vase se découpe sur un fond ocre doré.
Odilon Redon a peint cet ensemble, dans un style très décoratif, à la manière orientaliste.
La composition s'inspire de la technique des maitres japonais de l'Ukiyo-é où le cadrage arbitraire permet une vision directe et immédiate du sujet, obligeant ainsi l'observateur, à compléter l'objet, par son imagination. L'urne dépourvue de la partie inférieure suscite une vue plongeante, sur le vase tronqué, en gros plan et offre au spectateur une vision directe et immédiate de l'ensemble de l'image. Ce dernier aperçoit la partie élevée de l'urne avec la terre en principe invisible par la vision frontale.
La juxtaposition des couleurs primaires jaune et rouge, bleu et vert puis l'opposition (rouge-vert) des complémentaires exaltent le regard de leur intensité lumineuse et suggère le caractère sacré d'une peinture symboliste. Grand coloriste, Odilon Redon transpose la réalité en une vison onirique. Ce tableau rappelle la lumière des peintures religieuses et les teintes des vitraux du Moyen Age. Elle nous entraîne dans le monde d'un rêve mystique.
Le peintre a volontairement stylisé les fleurs de l'urne pour les introduire en élément décoratif. Et les feuilles de la plante prennent des formes fantastique à la texture étrange

Notice crée pour ma recherche sur la Nature Morte au XIXè siècle


Partager cet article
Repost0

commentaires